Le conflit dans le couple

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Après avoir idéalisé l’autre dans la rencontre amoureuse, la personne peut mesurer peu à peu, que les attentes, les désirs, le rapport au couple, aux enfants,aux beaux- parents, à l’argent,à la sexualité… sont autant d’éléments source de différences et de différends !
Monsieur continu la fête avec les copains pendant que madame s’occupe du ménage, du petit qui ne veut pas dormir….
Ou
Madame est avec ses copines et laisse monsieur à construire la maison, tondre la pelouse…
C’est ainsi qu’apparaissent les conflits.
Contrairement aux idées reçues, les conflits sont une partie intégrante des relations et comportent des aspects bénéfiques !
Nous vivons « du sens des choses “.St Exupéry
Apprenons donc à trouver le sens de nos désaccords.

Dans la mesure où il y a du conflit il y a de la vie.

Ainsi, un ménage dans lequel les deux partenaires souhaitent être d’accord, penser identiquement, font taire toute velléité de discussion et tendent à un consensus total, ce ménage-là sera en souffrance..
La personnalité de chacun tend alors à se dissoudre dans une espèce de dépersonnalisation.
Les conflits favorisent la maturation des partenaires.

Il faut s’interroger sur le fait que certaines personnes disent : « j’ai peur du conflit ! ».

Cette peur, ne serait elle pas -non celle du conflit- mais de soi même ?…
peur de ne plus être aimé, peur de ne plus exister dans le regard de l’autre, peur d’être jugé…comme si la parole de l’autre avait valeur de toute puissance.

Dans ce silence, il y a du non dit…qui aboutit peu à peu à l’effet « cocotte minute » !
Les jours, les mois, les années passent…on cumule jusqu’au moment où la soupape explose…
On ressort la blessure d’il y a 10 ans en arrière que l’autre a oublié…et la chaussette qui traine devient source de violence verbale…

Les différends au sein du couple obligent à reconnaître l’existence de l’autre !..
Les conflits sont des facteurs d’équilibre et de changement dans le couple !

Pourquoi un couple serait-il uniquement caractérisé par l’ordre ? La vie commune est faite aussi bien de mouvements que d’ordre, de divergences que d’accord, d’antagonismes que d’union et il n’y a aucune raison de privilégier l’un de ces aspects.

C’est, paradoxalement, une preuve d’amour que de s’engager dans une discussion, même animée, car c’est risquer de se laisser transformer par les arguments de l’autre. Une franche explication vaut mieux qu’un silence de mort qui cache de l’indifférence et la conviction pessimiste que la communication est inutile. L’opposition prouve au moins qu’une relation existe..

En ce sens il faut mettre des mots sur les maux…
Ce n’est pas inné, et la capacité à verbaliser une émotion n’est pas toujours simple surtout lorsque l’affect est convoqué.

Il est important de parler en disant « je ».
« Je me sens blessé(e) lorsque tu agis ainsi…et je souhaiterai…. »
Utiliser le « tu » amène au jugement, aux reproches…cela crée des cercles vicieux:”tu me dis ça donc je te dis ça”
Le « tu », tue l’autre.

Dialoguer passe par dire son ressenti en disant « je ».

Si le conflit est trop difficile à gérer, il ne faut pas hésiter à se faire aider…
Le conseil conjugal et familial est là pour ça.

C’est une démarche qui engage 2 personnes, car dans le conflit il n’y a pas un coupable et un innocent mais un symptôme, témoignant d’un dysfonctionnement de couple.©

Nicolas Sajus©

Doctorant - chercheur–Sciences de l’éducation

Psychanalyste

Conseiller conjugal et familial

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags XHTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <blockquote cite=""> <code> <em> <strong>